Mésanges

Le GNUM travaille en collaboration avec des enseignants-chercheurs du Centre d’Écologie Fonctionnelle et Évolutive (CEFE) du CNRS pour l’étude de la reproduction des mésanges charbonnières sur le campus de l’université. Des nichoirs ont été posés à la faculté des sciences mais aussi au Jardin des Plantes de Montpellier et sur un terrain d’expérimentation du CEFE. De nombreuses données ont été recueillies lors du suivi de ces nichoirs les années précédentes. Des premiers contacts ont permis aux étudiants du GNUM d’assimiler les consignes de travail et d’être initiés au bagage ainsi qu’à la prise de sang des poussins. Ils ont ensuite été autonomes.

Le suivi consiste à référencer les différentes observations faites dans les nichoirs : indications de l’avancé du nid, mesure de celui-ci, comptage du nombre d’œufs, du nombre de bébé éclos, puis à 14-15 jours baguage à la patte droite, pesée des bébés mésanges.

Le nombre de nids est variable selon les sites, il y en a 23 sur la faculté, 8 au Jardin des Plantes et 7 au CEFE.

Site du CEFE , nous avons eu 4 nids occupés sur 7, 3 mésanges charbonnières et 1 bleue pour un total de 27 œufs. Nous avons bagué 20 petits dont 17 qui ont réussi à s’envoler.

Site du Jardin des Plantes, 6 nids occupés sur 8, environ 40 œufs, une vingtaine de poussins bagués.

Site de la Faculté : nous avons eu 18 nids occupés sur 23, uniquement des mésanges charbonnières. Une centaine d’œufs et plus de 50 petits bagués.

Le suivi va reprendre cette année ! Venez nous aider !

Les commentaires sont fermés.